Knitters Series: Santa Pazienzia

Estefanía González es Santa Pazienzia; knitter, designer, créatrice et blogueuse experte dans le monde du DIY que nous aimons tellement.

En seulement deux ans et un style très autodidacte, elle est devenue une référence du crochet et du trapilho.

Nous avons parlé avec elle et avons appris toutes ses astuces et conseils que nous allons partager avec vous.

Vous voulez en savoir plus ? Vous pouvez découvrir son travail sur son Blog : Santa Pazienzia et la suivre à travers ses belles photos sur Instagram.

santa pazienzia

Depuis quand tricotez-vous ?

J’ai appris à faire du crochet il y a deux ans.

J’avais déjà tricoté quelques écharpes avec deux aiguilles il y a quelques années, mais je n’ai pas réussi à vraiment maîtriser la technique et quand j’ai repris il y a quelques mois, j’ai dû recommencer à zéro.

Comment avez-vous appris à tricoter ? Qui vous a appris ?

J’ai appris à faire du crochet grâce aux vidéos sur internet.

Quand j’étais petite, je faisais des chaînettes avec ma mère et ma grand-mère, mais je ne suis pas allée plus loin. J’ai donc passé du temps devant l’écran pour apprendre.

Avec le tricot j’ai eu besoin de plus d’aide et j’ai assisté à plusieurs cours pour me souvenir des bases. Lorsque je les ai apprises, je me suis lancée avec les kits de tricot de WAK.

santa pazienzia

Comment définir en 3 mots ce que tricoter représente pour vous ?

Evasion : lorsque vous vous concentrez à compter des mailles et des rangs, rien d’autre n’existe au monde. .

Emotion : voir comment ce que j’ai en tête se matérialise, c’est quelque chose que j’adore.

Détente : c’est vrai que le tricote est devenu le nouveau Yoga, quand vous êtes en plein dedans, c’est presque comme un mantra.

Vous préférez tricoter pour vous ou pour les autres ?

Pour les autres, sans aucun doute. D’ailleurs, j’ai pratiquement rien gardé pour moi.

Ce qui est vrai, c’est que quand je travaille, je crée des choses qui me plaisent à moi tout d’abord et que j’aimerais porter, mais quand une amie débarque et me dit qu’elle en veut un pareil, je finis par lui donner le mien. 🙂

santa pazienzia

Quel est votre point préféré ?

Au crochet j’adore le point ananas et le point pois chiche qui ont beaucoup de relief et un rendu superbe, mais je reconnais qu’avec la maille serrée et ses variantes, on peut faire des merveilles.

Au tricot, j’adore le point de riz que j’ai découvert dans le Down Town, un col d’un kit WAK et qui depuis, est mon favori.

Quel est votre kit favori de We Are Knitters ?

J’ai tricoté plusieurs kits de WAK et ce n’est pas facile d’en choisir un, mais le seul que j’ai travaillé plusieurs fois, c’est le Martina Cardigan, j’ai un faible pour lui. Je pourrais l’avoir dans toutes les couleurs.

J’avoue cependant, que le premier m’a donné du fil à retordre, mais plus une chose est difficile, plus on s’y attache…..

santa pazienzia

Grosse laine, laine fine, coton, trapilho ou baby alpaca ?

Sans conteste, le trapillo, c’est mon truc, sans lui, Santa Pazienzia n’existerait pas.

Mais j’ai aussi un faible pour les pelotes de grosse laine et, depuis peu, pour le coton pima.

J’ai reçu en cadeau un kit avec ce matériel et j’ai été très surprise de sa douceur et de son toucher si agréable.

moment de la journée préférez-vous tricoter ?

Je n’ai pas de moment précis pour tricoter, mais le matin, avec l’esprit plus clair, c’est peut-être le moment où je suis plus disposée à créer de nouvelles pièces.

J’ai essayé de tricoter la nuit, pour me détendre et m’endormir plus facilement, mais le résultat a été tout le contraire. Je ne pouvais pas m’arrêter et je disais : “aller, un dernier tour”, pour finir par m’arrêter tard dans la nuit.

santa pazienzia

Une astuce à partager avec les knitters ?

Plutôt qu’une astuce, j’ai un conseil à partager. Mieux vaut défaire le projet à temps, plutôt que de voir une erreur chaque fois que vous portez votre vêtement.

Personne ne s’en rendra compte, mais vous, vous saurez qu’il est là.

conseil pour quelqu’un qui commence à tricoter ?

“Pazienzia”, on ne réussit que très rarement les choses au premier coup, tout est une question d’entraînement, alors ne laissez pas tomber, ne vous découragez pas si c’est la première fois que vous tricotez et que vous ne réussissez pas comme sur la photo. Moi aussi, je suis passée par là 😉

santa pazienzia