Comment éviter que vos mailles glissent de votre aiguille

Personne n’aime perdre des mailles pendant qu’on tricote. Quelle galère ! Votre pull est presque fini, vous vous apprêtez à reprendre les aiguilles pour le terminer et horreur : vous vous apercevez que plusieurs mailles ont glissé et sont sorties de l’aiguille.

Pour éviter ces surprises désagréables, veillez à laisser bien rangées vos aiguilles pendant vos pauses. Si vous êtes à l’extérieur, rangez-les dans un sac ou étui à aiguilles ajusté à leur taille pour éviter que les mailles ne s’échappent.

Essayez toujours d’avoir un nombre de mailles ajusté à la taille des aiguilles. Si vous montez trop de mailles dans une aiguille qui n’est pas suffisamment longue, vous risquez de perdre des mailles. Assurez-vous que vos aiguilles peuvent supporter toutes les mailles que vous souhaitez monter.

Et si malgré tout cela vous rencontrez encore ce problème de perte de mailles, voici une astuce qui vous aidera à garder en place toutes les mailles de votre projet 😉

L’astuce est simple : utilisez les bouchons de liège de vos bouteilles vides, parfaits comme embouts pour stopper les mailles sur vos aiguilles WAK. Vos projets seront bien protégés et le liège est l’allié parfait de vos aiguilles en bois de hêtre. Voici le matériel nécessaire :

– Deux bouchons de vin, utilisés ou neufs, de n’importe quelle taille et forme, mais pareils. Vous aurez besoin d’une paire de bouchons en liège par aiguille à tricot.

– Peinture acrylique dans vos couleurs préférées.

– Pinceau.

 

– Ruban de masquage ou washi tape.

Nous commencerons par ajuster correctement les bouchons de liège aux aiguilles. Pour cela, prenez un bouchon et clouez dessus l’aiguille qui lui est destinée. Vous verrez comment l’aiguille s’enfonce facilement sur le bouchon.

Faites la même chose avec l’autre bouchon et n’oubliez pas que vous pourrez utiliser chaque paire de bouchons en liège avec des aiguilles de la même taille. Si vous voulez faire une butée pour des aiguilles plus grosses, il vaudra mieux utiliser des bouchons différents et mieux adaptés.

Nous avons choisi un modèle avec des rayures tricolores. Si vous voulez faire la même chose, utilisez le ruban de masquage pour créer la première section du dessin.

Prenez maintenant la peinture acrylique de votre couleur préférée pour peindre le bouchon de liège. Ne le mélangez pas avec de l’eau. Pas de soucis si vous peignez sur le ruban de masquage, lorsque vous l’enlèverez, le dessin sera parfait.

Pendant le séchage de la première section, vous pouvez peindre la partie supérieure du bouchon avec une autre couleur.

Une fois la première couleur sèche, retirez le ruban de masquage.

Placez cette fois-ci deux rubans de masquage sur le bouchon pour créer la section centrale. Peignez-la avec une couleur différente à celle de la première section.

Pour terminer, une fois la section centrale sèche, répétez le processus appliqué sur la première frange, mais sur l’extrémité du bouchon. Pas besoin de placer le ruban à masquage si vous êtes doué avec le pinceau.

 

 

Répétez les étapes précédentes sur le deuxième bouchon de liège, en veillant à ce que les deux résultats soient pareils. N’oubliez pas qu’ils seront ensemble lors de leur utilisation !

Lorsque vous arrêterez de tricoter et laisserez votre projet en attente, vous pourrez utiliser les butées que vous avez décorées pour éviter que les mailles ne glissent et ne s’échappent. Vous n’aurez plus jamais de problèmes avec vos mailles ! Ayez toujours à portée de main une paire de butées dans votre sac à tricot, elles sont toujours très utiles 😉

Nous aimerions découvrir comment vous pensez personnaliser vos bouchons en liège, alors n’hésitez pas à nous citer en utilisant l’étiquette #weareknitters pour que nous puissions voir vos créations ! On adore ça !