Comment compter les mailles d’un rang

Il arrive un moment dans la vie ou toute tricoteuse aimerait créer ses propres modèles ou adapter  à son style les patrons qu’elle a déjà tricotés.  Nous n’allons pas vous mentir ; créer des patrons ou en adapter d’autres ce n’est pas toujours facile, mais cela en vaut la peine. Vous aurez des pièces uniques !

Vous vous êtes sûrement retrouvé(e)s dans une situation où vous vouliez tricoter votre pull favori en modifiant une partie du corps ou du dos. Vous avez choisi le point que vous aimeriez réaliser mais vous ne savez pas si cela correspondra aux mailles que vous avez sur vos aiguilles ou celles du modèle que vous êtes entrain de tricoter. Il suffit de compter les mailles dont nous aurons besoin pour le rang.  Comment ? Avec ces simples astuces :

Nous prendrons comme exemple le point Herringbone Ajouré   que nous vous avons appris à tricoter il y a quelques temps. Nous supposerons que nous avons 99 mailles sur nos aiguilles. Pourrions-nous tricoter le point Herringbone Ajouré tel quel ? Faisons un peu de mathématique 🙂

Le point de Herringbone Ajouré est multiple de 7 + 1 et se compose des rangs suivants :

Rang 1 : tricotez une maille endroit, *tricotez une maille envers, tricotez une maille endroit ; faites un jeté, tricotez 2 mailles ensemble à l’envers, tricotez une maille endroit, tricotez une maille envers, tricotez une maille endroit* répétez de * à * jusqu’à la fin du rang.

Rang 2 : tricotez une maille envers,*tricotez 2 mailles endroit ;  faites un jeté, tricotez 2 mailles ensemble à l’envers, tricotez 2 mailles endroit, tricotez une maille envers*, répétez de * à * jusqu’à la fin du rang.

Au rang 1, nous voyons qu’à chaque répétition entre les astérisques nous avons besoin de 7 mailles. Nous ferons attention à la diminution, qui nous fera passer de 2 mailles à une, mais celle-ci est compensée par le jeté que nous faisons juste avant. Cela veut dire que notre décompte ne changera pas à la fin du rang. Il faut aussi compter la maille extra au début du rang, elle se fait une seule fois. Donc si nous multiplions les 7 mailles qui se répètent tout au long du rang, nous aurons un résultat plus proche de 99, 98 mailles. Si nous lui ajoutons la maille extra du début du rang 1, nous aurons effectivement les 99 mailles. Nous pourrions donc tricoter notre projet sans problème  avec ce point étant donné que les mailles coïncideront sans devoir modifier quoi que ce soit !

Analysez de la même manière que dans l’exemple précité n’importe quel rang indiqué sur un patron et ainsi  vérifier si vous pouvez le tricoter avec les mailles que vous avez sur vos aiguilles. Tenez compte de :

1.Le nombre de mailles incluses dans chaque répétition du patron. Elles sont indiquées entre astérisques sur tous les patrons. Multipliez le nombre de mailles de chaque répétition jusqu’à obtenir le chiffre le plus proche du nombre de mailles que vous avez sur les aiguilles.

2.Rappelez-vous que les diminutions se composent de 2 mailles, comptez-les comme telles et non comme 1 seule maille.

3.Pareil pour les augmentations qui se comptent comme 1 seule maille dans ce rang, malgré que dans le rang suivant elle se convertisse en 2, vous n’avez besoin que d’une 1 maille pour faire une augmentation.

4.Les jetés sur l’aiguille ne se comptent pas parce qu’ils ne sont considérés comme maille qu’au rang suivant. (si votre premier rang correspond au motif du tricot, le reste correspondra aussi).

5.Tenez compte s’il y a 1 ou plusieurs mailles extra en dehors de la répétition du motif, comme c’est le cas dans notre exemple où nous en avons 1 en début de rang. Ces mailles servent à coïncider avec le motif et que ce dernier tombe juste, mais si besoin est, vous pouvez la (les) supprimer. Tout dépendra du modèle et du motif que vous travaillerez.

6.Si vous devez faire des diminutions symétriques de chaque côté du projet (par exemple, un pull) vous devrez ajuster le motif en conséquence. Pour se faire, il vaut mieux que vous notiez les résultats des rangs du motif après chaque diminution, de cette façon vous ne vous tromperez pas en poursuivant votre tricot.

Qu’en avez-vous pensez ? Oserez-vous adapter des modèles de tricot et y inclure vos propres motifs de points dans vos projets ? Vous voyez, il suffit d’un peu d’attention  et compter les mailles pour savoir si on peut ou non tricoter un motif sur son rang. Vous pouvez vous exercer avec un de nos kits de tricot ; choisissez-en un avec des motifs que vous pourrez compter et adaptez-le à votre goût.